titre

Photographie argentique et numérique sous Linux...
image fond entete
 
  Répertoire des produits chimiques - part.1  du mercredi 23 juillet 2008.

Acétate de plomb

Pb(CH3COO)2.3H2O -

Cristaux prismatiques incolores, légèrement efflorescents à l’air. Très solubles dans l’eau, mais peu dans l’alcool. Saveur sucrée et astringente.
Entre dans la composition des bains viro-fixateurs. Poison.


Acétate de sodium

CH3COONa.3H2O -

Cristaux déliquescents incolores, de saveur salée, très solubles dans l’eau. Le chauffage de l’acétate de sodium cristallisé a d’abord pour effet de faire dissoudre le sel dans l’eau de cristallisation. Cette dernière, toujours sous l’effet du chauffage, s’évapore ensuite lentement, après quoi la masse se solidifie. Si alors on chauffe cette masse avec précaution, le sel anhydre fond à son tour. Les cristaux d’acétate de sodium se solidifient en lamelles, connues sous la dénomination de : acétate de sodium fondu (CH3COONa), qui est un produit anhydre. Neutralisation des bains d’or.


Acétone

CH3COCH3 -

Liquide incolore, d’odeur éthérée et de saveur brûlante. Très volatil et inflammable. Se mélange en toute proportion avec l’eau, l’alcool et l’éther.
Dissolvant de la nitrocellulose (fabrication des pellicules) du camphre, des résines et des corps gras. Sert aussi à la préparation de vernis au celluloïd et entre dans la composition de certains révélateurs.


Acide acétique

CH3COOH -

Liquide incolore d’odeur piquante et de saveur acide. A l’état concentré, attaque la peau et produit des cloques douloureuses. Pour bain d’arrêt et de clarification (voir G 351).
L’acide acétique concentré (99 %) se solidifie à 10° C. et forme une masse ressemblant à de la glace. Il s’appelle acide acétique cristallisable ou glacial. Poison.


Acide borique

H3BO3 -

Paillettes blanches, brillantes, ou bien substance pulvérulente. Aucune différence chimique entre les deux formes. L’acide borique en poudre est moins à conseiller pour la pratique, car il se prend en masse dans l’eau ; en cristaux, il se dissout plus vite. .Il y a aussi dans le commerce, sous le nom d’acide borique, un produit pulvérulent fondu. En fait, ce n’est pas de l’acide borique mais l’anhydride de cette substance (B2O3). Est employé pour diminuer le pouvoir réducteur du révélateur et comme acide dans les fixateurs acides.


Acide chlorhydrique

HCl -

Liquide incolore, fumant à l’air humide. Employé pour acidifier de nombreux bains de virage, de renforcement et autres. En solution à 5 % pour nettoyage dés ustensiles de laboratoire (cuvettes, flacons, verres, etc.). En solution à 2 % pour enlever un dépôt calcaire sur négatifs. Poison.


Acide citrique

C6H8O7.H2O -

Cristaux incolores, très solubles dans l’eau. un peu moins dans l’alcool et l’éther. Préparation des bains de virage ; agent conservateur dans certains révélateurs.


Acide formique

HCOOH -

Liquide incolore, de saveur acide et d’odeur piquante. Soluble dans l’eau en toutes proportions.
Agent conservateur du pyrogallol. Poison.


Acide gallique

C7H6O5 -

Solide cristallin, blanc, inodore. Aussi appelé ACIDE TRIHYDROXY-3,4,5 BENZOIQUE.
Etat physique : Solide
Masse moléculaire : 170,12
Densité : 1,7 g/ml à 20 °C
Solubilité dans l’eau : 11,5 g/l à 20 °C


Acide nitrique

HNO3 -

Liquide incolore à l’état pur. Qualité commerciale habituellement jaune. Fume à l’air. Pour la préparation du nitrate d’argent et du coton-poudre.
Sert aussi à acidifier les bains d’argent. Poison.


Acide oxalique

C2H2O4 -

Prismes incolores très solubles dans l’eau, de saveur très acide. Efflorescent à l’air et se décomposant sous l’action de la lumière.
Préparation des bains de virage. Poison.


Acide phénique (ou phénol)

C6H6O -

Se présente à l’état pur sous forme de cristaux en aiguilles incolores. Dans le commerce généralement à l’état liquide.
Employé comme antiseptique dans certains révélateurs. Poison.


Acide phosphorique

H3PO4 -

Ou plus exactement acide orthophosphorique (tribasique). Cristaux très hygroscopiques. Solubles dans l’eau en toutes proportions.
Acidification des bains de virage aux sels de platine.


Acide sulfurique

H2SO4 -

Liquide huileux, incolore à jaune, inodore acide très énergique. Son mélange avec l’eau produit beaucoup de chaleur ; le liquide jaillit. Versez toujours l’acide dans l’eau (pas inversement) et cela lentement et en mélangeant doucement la solution pour éviter tout éclaboussement.
L’acide sulfurique détruit les tissus organiques par suite de son affinité pour l’eau.
En solution pour le nettoyage des cuvettes etc. Acidification des révélateurs et fixateurs. Poison.


Alcool (éthylique)

C2H5OH -

Liquide incolore, d’odeur fraîche et de saveur brûlante. Très inflammable. S’emploie pour enlever les marques de friction sur le papier photographique et pour activer le séchage des plaques négatives.
L’usage de l’alcool, surtout s’il est dénaturé à l’acétone, n’est pas à conseiller pour les pellicules.


Alcool méthylique

CH3OH -

Liquide incolore, d’odeur forte d’alcool et de saveur brûlante. Très inflammable. S’emploie pour activer le séchage des plaques et du papier. (Pas pour le séchage des pellicules !). Préparation de vernis. Poison.


Aldéhyde formique ou Méthanal

HCHO -

Gaz à odeur piquante.
Solution généralement employée : 40 % en vol. (formol).
Succédané des alcalis dans certains révélateurs.
Bains de durcissement. Voir Formol. Poison.


Alun de potassium

KAl(SO4)2.12H2O -

Cristaux incolores de saveur sucrée et astringente.
Pour durcir l’émulsion des papiers à couche de gélatine non durcie. Entre dans la composition des fixateurs et des bains viro-fixateurs pour papiers à la gélatine.


Alun de chrome

KCr(SO4)2.12H2O

Cristaux violets, de saveur astringente, très solubles dans l’eau. Préparation de certains fixateurs, pour le durcissement de la couche de gélatine. S’emploie également seul dans les bains de durcissement. Poison.


Amidon

(C6H10O5)n -

Poudre blanche insoluble. Chauffé dans l’eau, se transforme en une pâte adhésive désignée sous le nom d’empois.
Collage des photos.


Ammoniaque ou hydroxyde d’ammonium

NH4OH -

Solution du gaz ammoniac. Liquide incolore, d’odeur piquante et qui provoque les larmes. Saveur âcre. Se volatilise à l’air. Caustique violent qui attaque la peau. A conserver en bouteilles bien bouchées.
L’ammoniaque a trouvé de nombreuses applications en photographie e.a. dans le renforcement. Poison.


Bicarbonate de sodium ou bicarbonate de soude (appellation fausse)

NaHCO3 -

Poudre cristalline blanche, non hygroscopique, se dissolvant. facilement dans l’eau. Connu comme poudre stomachique.
Trés faible réaction alcaline. Agit dans les révélateurs à peu près comme le borax.


Bichromate d’ammonium ou dichromate d’ammonium

(NH4)2Cr207 -

Cristaux jaune rougeâtre.
Sensibilisation des papiers pigment, à la gomme et à l’huile. Poison.


Bichromate de potassium ou dichromate de potassium

K2Cr207 -

Cristaux rouge orangé, trés solubles dans l’eau. La solution ni le sel même ne se transforment sous l’action de la lumière, mais si l’on plonge des produits organiques secs, du papier ou de la gélatine p.ex. dans une solution de bichromate de potassium, celui-ci agit comme sensibilisateur photographique.
Bain de blanchiment pour les photos au bromoil. En solution pour le nettoyage des cuvettes, etc. Poison.


Bisulfite de sodium ou hydrogénosulfite de sodium

NaHSO3 -

Petits cristaux prismatiques ou poudre trés solubles dans l’eau.
La solution aqueuse dégage de l’anhydride sulfureux (SO2) et en a par conséquent l’odeur.
La solution commerciale contient de 35 à 40 g de bisulfite par 100 cm3 d’eau, ce qui correspond à environ 35°/38° Baumé.
Constituant des fixateurs acides.


Borax ou tétraborate de sodium décahydraté ou borate de sodium

Na2B4O7.1OH2O -

Substancecristalline blanche ; se présente cependant aussi en poudre, mais cristaux et poudre offrent la même composition et doivent donc être emploés en quantités identiques.
Le borax fondu n’est pas utilisé dans la pratique photographique.
Le borax en poudre se dissout plus rapidement que le cristallisé.
Le borax est un alcali faible c.à.d. qu’à partir d’une limite relativement peu élevée l’alcalinité (pH) de la solution ne peut plus être augmentée en ajoutant plus de borax. Il s’ensuit que le borax ne peut pas être employé pour remplacer un accélérateur tel que p.ex. le carbonate de soude. Par contre, grâce aux mêmes propriétés, le borax est utilisé de préférence comme alcali, dans les bains type grain fin.
Dissolvant de la gomme laque.


Bromure d’ammonium

NH4Br

Cristaux incolores hygroscopiques, trés solubles dans l’eau. Se décompose à la lumière et, à la longue, à l’air. Utilisé comme retardateur dans le développement des plaques et papiers. Le bromure d’ammonium a une action un peu plus énergique que le bromure de potassium ; en pratique, cependant, on peut employer les deux substances en quantités identiques. Entre dans la composition de bains de blanchiment, etc.


Bromure de potassium

KBr -

Cristaux cubiques blancs, difficilement solubles dans l’eau froide, facilement dans l’eau chaude. La solution se conserve indéfiniment. Agit comme retardateur et clarificateur dans le développement.
Constituant des bains de blanchiment pour le virage en sépia.


Carbonate d’ammonium

(NH4)2CO3

Poudre blanche cristalline, trés soluble dans l’eau. Instable.


Carbonate de calcium

CaCO3 -

Substance blanche, insoluble dans l’eau. Neutralisation des bains d’or ; pour cet usage, il doit être chimiquement pur.


Carbonate de potassium

K2CO3 -

Poudre amorphe blanche, hygroscopique. A conserver dans des flacons bien bouchés. Agit comme accélérateur dans les révélateurs. 1 g de carbonate de potassium correspond à peu près à 0,9 g de carbonate de sodium anhydre et à 2,5 g de carbonate de sodium cristallisé.


Carbonate de sodium

Na2CO3.10H2O -

Cristaux incolores trés solubles dans l’eau, efflorescents. Doit donc être conservé dans des flacons bien bouchés. La "soude" du commerce manque généralement de pureté. Agit comme accélérateur dans les révélateurs. Utilisé parfois comme neutralisateur dans les bains de virage.
Se présente aussi en composition anhydre (CO3Na2). 100 g de cristaux équivalent à 40 g de sel anhydre et inversement, 1 g de carbonate de sodium anhydre correspond à 0,37 g de soude caustique ou 1,1 g de carbonate de potassium.


Chlorate de potassium

KClO3 -

Poudre blanche peu soluble dans l’eau. Entre, avec le magnésium et l’aluminium, dans la préparation des poudres éclairantes. Poison.


Chlorhydrate de diamidophénol ou amidol

C6H8N2O - (en)

Poudre blanche, cristalline, très soluble dans l’eau. La solution ne se conserve pas.
Substance révélatrice, possédant un grand pouvoir développateur sans addition d’alcali. Le révélateur à l’amidol, très dilué, donne des tons noir brun sur les papiers par développement.
A conserver en bouteilles jaunes bien bouchées.


Chlorhydrate de paramidophénol

C6H4(OH).NH2.HCl

Petits cristaux grisâtres. Très soluble dans l’eau. Se décompose à la chaleur ; sans fondre. Substance révélatrice.
A conserver en flacons bruns bien bouchés.


Chlorhydrate de paraphénylène-diamine

C6H4(NH2.HCl)2

Cristaux rose clair, s’oxydant facilement à l’air. La solution colore fortement la peau, les vêtements et. tout ce qu’elle touche. Avec les alcalis caustiques, pour ’révélateurs rapides. Sans alcalis ou avec alcalis faibles (Borax p.ex.) et beaucoup de sulfite pour révélateurs pour grain fin.
Souvent en combinaison avec le métol et la glycine.
Très employé dans les révélateurs chromogènes. Poison.


Chloroplatinite de potassium - (en)

PtCl4K2

Petits cristaux rouge rubis, hygroscopiques, très solubles dans l’eau.
Constituant des papiers au platine ; virage au platine des papiers au jour.


Chlorure d’ammonium

NH4Cl ou AmCl -

Petits cristaux blancs, très solubles dans l’eau (à 18° C. environ 1:3) beaucoup moins dans l’alcool (1:8). Se volatilise à la chaleur.
Employé dans les fixateurs très rapides.


Chlorure de calcium ou dichlorure de calcium

CaCl2 -

Cristaux incolores. Se trouve dans le commerce à l’état anhydre, sous forme dé masse granuleuse blanche. Très hygroscopique. Dessicateur des produits qui se détériorent sous l’action de l’humidité.


Chlorure d’or

AuCl3.2H2O -

Cristaux brun foncé, déliquescents, très solubles dans l’eau et l’alcool.
La solution se décomposant à la lumière doit être conservée dans l’obscurité.
Constituant principal des bains de virage pour papier au jour.


Chlorure de sodium

NaCl -

Cristaux incolores, très solubles dans l’eau. C’est le sel de cuisine. Bains de virage sanguine et sépia.
Employé aussi pour éviter la formation des cloques.


Chlorure ferrique ou chlorure ferrique ou trichlorure de fer ou perchlorure de fer

FeCl3 -

Substance amorphe jaune orangé, hygroscopique. Morsure des clichés d’imprimerie en métal. Elément de nombreux bains de virage pour papiers au bromure. Poison.


Citrate de fer ammoniacal

C6H5O7)3Fe2(NH4)3

Paillettes brillantes brunes, très solubles dans l’eau.
Pour le virage en bleu des papiers au bromure et la fabrication des papiers au ferrocyanure.


Citrate de potassium

C6H5O7K3.H2O

Aiguilles incolores, déliquescentes. Constituant des bains de virage.





Date de mise à jour : dimanche 4 avril 2010.
 
 
© 2003/17 - Philippe Jimenez - v2